AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Chess' [Finiii]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Chess' [Finiii] Sam 15 Aoû - 12:43

Chess'
"Aren't ordinary people adorable ?"



Nom complet
Cheshire Cat, votre humble serviteur.
Âge & anniversaire
L’âge que tu souhaites, mon ange. Je me donne 37ans en général.
Sexe & Orientation sexuelle
Mais, je vous aime tous, ici.
Libre ou en couple ? ;
Ohla, libre comme l’air.
Identité(s) de conte(s);
Le Chat du Cheshire – Alice au Pays des Merveilles
Groupe, métier & race
Multitâche au casino de Brant
Avatar
Andrew Scott

Description

Eh bien, on m’a souvent dit que j’étais un matou agaçant. C’est vrai, je le confesse, j’adore mettre mon museau dans ce qui ne me regarde pas. Vous les humains, avec vos histoires compliquées, vos problèmes, vos réactions débiles, vous êtes… délectables. Vraiment. Du coup, je ne peux m’empêcher de mettre mon petit grain de sel dans vos histoires, juste pour vous aider, hein ? Je reste d’une discrétion irréprochable quand il s’agit de vous ! Ce n’est pas pour me lancer des fleurs, mais je me trouve très habile avec les mots et franchement d’une intelligente remarquable quand ça me prend, et en général j’arrive à tirer ce que je veux de vous. Je suis la petite voix tentatrice qui vous chuchote à l’oreille, je suis ce sourire mystérieux que vous apercevez parfois à travers un buisson, je suis le marionnettiste qui tire habilement vos ficelles dans le grand théâtre qu’est la vie.
Alors, forcément, tout le monde ne m’aime pas ! Je me suis fait traité de tous les noms dans ma carrière : sac à puce, cinglé, chat de malheur, escroc, manipulateur, vieux tordu, lâche (je vous l’avoue, le courage n’est pas dans mes points forts), et tant d’autres… Quel malheur de ne pas déceler mon génie, vraiment, c’est regrettable.



Histoire

Je ne suis pas né dans un de ces mondes de contes. Nan. Moi j‘étais un pur Anglais.

Je suis né il y a bien longtemps dans un village appelé Daresbury, que certains connaissent peut-être de nom. Oh, à l’époque il n’y avait pas autant d’habitants que maintenant. C’était encore qu’un tout petit village du comté de Chester. Je vivais dans une charmante maison avec mes parents et mes trois sœurs. Je vécus mes 14 premières années presque complètement cloîtré chez moi. Ce n’était pas très amusant, mes deux grandes sœurs me martyrisaient, et moi je me vengeais en martyrisant la benjamine du groupe.

Ensuite, je quittais mon petit village. Il était temps que je me trouve un travail en ville. Du haut de mes treize ans, je ne payais pas de mine. J’étais un gamin chétif, peureux comme pas deux, et absolument inaptes aux tâches physiques intenses. Je débarquai donc à Warrington avec mon petit baluchon et mon envie de faire mes preuves. La première chose qui me frappa, ce fut les gens. Toute cette populace, là, qui suivait son petit train de  vie. J’étais grisé par le nombre de visages différents que pouvait contenir la ville. Chétif, peut-être, mais pas stupide, je trouvais rapidement un travail auprès d’un maraicher. Ouais, bon, les légumes, ce n’était pas ma tasse de thé, je le confesse. J’étais bien trop raffiné pour cela. Chaque jour, j’allais vendre des fruits et légumes au marché, je remplissais des commissions et je m’enquérais des dernière nouvelles du village. Le soir, j’allais trainer avec les sales gosses du coin. La vie n’était pas beaucoup plus amusante que ce que j’avais connu à Daresbury. Ne sachant que faire, je me liais d’amitié avec l’abbé de la ville. Ce vieil homme, il faut l’admettre,  était complètement fêlé. Sa vie n’avait pas été de tout repos et il s’était retrouvé en tenue religieuse totalement par hasard. Je l’aimais bien. Il faisait parti des quelques lucides de la ville. Et ce fut lui qui m’apprit à lire et à écrire.
Rapidement, je me rendis compte que je n’étais pas comme tous ces gens de Warrington, j’étais spécial. Cette nouvelle qui ne m’avait pas marqué lorsque je vivais avec mes sœurs me frappa de plein fouet. Je me pris à observer les autres, essayant de comprendre en quoi ils étaient différents de moi. Cette occupation devint rapidement mon passe-temps favori. Je m’étais confectionné un petit carnet dans lequel je consignais les étrangetés que je découvrais chez chacun. Ces bestioles là, elles étaient la pluparts du temps lamentablement prévisibles. Je commençais à les tester, à coup de petits mensonges, de petites confessions, de petites confidences. Je me nourrissais des relations humaines comme une petite araignée qui commençait à tisser sa toile. Plus je testais les humains, plus tout cela m’amusait, plus je voulais les pousser loin dans leurs retranchements. Tous ces gens, je les voyais le jour, j’en rêvais la nuit. Plus une seconde sans que je ne me délecte de leur stupidité. Car oui, ils étaient tous tellement stupides. Si je n’avais pas été un si petit garçon, j’aurais pu les faire tous tomber à mes pieds, tous autant  qu’ils étaient. D’apprenti maraicher, je devins voleur de pommes, puis vendeur de merveilles. Au détour de mes 16 ans, je me sentais invincible.
Mais alors… qu’est-ce qui m’empêcha de devenir le maître du monde ?
Eh bien, j’étais un garçon trop discret, je pense. Et puis, je faisais peur aux gens, je crois. C’était mon sourire, qu’ils disaient. Le sourire du diable.

A cette époque, j’avais un bon nombre de filles à mes trousses. Je ne sais pas ce qu’elles me trouvaient. Enfin si. J’étais d’un charme indescriptible, bien sûr. Mais, étrangement, ce fut sur un garçon que mon cœur se porta. J’ai toujours été friand d’histoires de princes charmants, vous savez. Celle-ci se passa relativement mal. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, malheureusement pour vous. Tout ce que vous pouvez savoir, c’est que suite à cette fâcheuse expérience, je quittais la ville.

Pendant les années qui suivirent, je n’eus de cesse que de m’instruire, continuant cependant à analyser les gens. Débrouillard, je traçais mon petit chemin, me faisant passer pour ce que je n’étais pas. Je m’enrichis peu à peu, voyageant de ville en ville. J’avais un sacré don de comédien. J’essayais toute sorte de métiers, de vendeur de peau de lapin à illusionniste. J’essayais même de m’autoproclamer Vicomte du Cheshire quelques années après l’accès au trône de Georges Auguste de Hanovre. Evidemment, ce subterfuge ne dura que peu de temps (environ 2 mois), mais je m’amusais bien à voir les nobles s’incliner devant moi.
J’avais une trentaine d’année, j’étais un bel escroc. Et ça me plaisait.

Et là, tout dérapa. Je venais de réussir un coup fumant  à Northwich. Je travaillais dans un cirque ambulant, en temps que prestidigitateur et j’avais réussi pendant la représentation à débourser une bonne moitié du public.
J’étais en train de replacer le miroir derrière lequel j’étais sensé disparaitre pendant mon numéro de grande illusion, et touchant des doigts le verre réfléchissant, je me sentis aspiré par celui-ci. Je tombai alors dans un trou sans fond. Ce fut le noir, black-out.

Wonderland. Drôle d’endroit.

Je ne me souviens pas vraiment de ce qui m’est arrivé ensuite. Je me souviens seulement que c’était assez douloureux… M’enfin…
J’avais porté beaucoup de masques dans ma vie. Mais le costume de félin, c’était une première. Au départ complètement décontenancé, je tentais de vivre comme un chat ordinaire. Je faisais ma toilette, dormais au soleil, me laissait caressé par la cuisinière. Puis tout cela devint horriblement lassant.
Je me rendis peu à peu compte que je pouvais disparaître à ma guise, laissant entrevoir que mes yeux et mon sourire de charme. Je me pris à observer les gens, comme je l’avais fait quelques années auparavant. Je me rendis compte qu’être un chat invisible, c’était vraiment un pouvoir sexy.
J’étais un matou fantastique, avec un sourire… plein de dents.


Eh bien, là bas, je devins sans conteste l’ami de tous. Bien sûr, la reine de cœur essaya de me couper la tête plusieurs fois, sans succès. La cuisinière tenta de me donner un bon millier de coup de balais pour que j’arrête de voler de la nourriture chez elle.  Mais tout ça, ce n’était qu’un détail. Je me fis rapidement ma place dans ce monde. Il était à ma taille, celui-là, pas trop grand, pas trop oppressant. Je me présentais alors sous le nom de Chat du Cheshire, en souvenir de ma vie d’humain.
J’appréciais particulièrement la compagnie de Mad Hatter et de March Hare. Deux cinglés, exactement ce qu’il me fallait pour m’amuser. Le Lièvre, je l'avais attiré ici sans le vouloir, un jour où je miaulais à la lune (une très bonne façon d'empêcher les gens de dormir, vous savez). Il est tombé devant moi, les quatre fers en l'air. Et moi je lui ai fait un de ces sourires dont j'ai le secret...
Il y eut aussi cette gamine, Alice. Cette brunette aux yeux en amande. Je l’aimais bien. Je la rencontrai pour la première fois une bonne centaine d'années après mon arrivée à Wonderland. Enfin, le temps avait l'air de passer bizarrement, ici. Elle ne resta pas longtemps mais je pu tout de même l’aider un peu à s’y retrouver. Drôle de fille, elle venait du même monde que moi, c’était un spécimen trèèèès intéressant. D’habitude, les gamines qui étaient de passage ici étaient stupides et insignifiantes. La plupart se faisaient couper la tête, d’ailleurs. Mais elle, contrairement aux autres, elle revint. Et en plus, elle s’enticha du Mad Hatter. Je ne pouvais pas le nier, il avait un chouette chapeau, mais tout de même…

Vous savez quoi ? L’intérêt de Wonderland, c’est qu’on ne vieillit pas. Je passais mes journées à échafauder des scénarios fumants, à les mettre en œuvre, à regarder comment les pauvres habitants de Wonderland s’efforçaient de remettre les choses en ordre.

Et puis un jour, mon petit monde s’effondra. Nous nous retrouvâmes projetés dans une ville totalement inconnue. Le Lapin Blanc réussi à éviter la grosse vague et partit avertir la gamine, Alice, que son chapelier avait disparu de Wonderland.
J’atterris à Brant, en plein dans un buisson. Ma première surprise ne fut pas de voir que j’étais dans une ville totalement inconnue, mais plutôt de voir que j’avais perdu mes oreilles, ma queue tigrée et mes poils. A l’époque, je n’imaginais pas que j’allais devenir le croupier du casino de la ville. Je n’imaginais pas que je retrouverai tous les personnages de conte. Je n’imaginais pas que je serais un des seuls à connaitre réellement mon passé.  Je n’imaginais pas que je reverrais cette petite tes de linotte d’Alice.
Non, je ne pensais pas à tout cela.
La première chose que j’avais à faire ici était donc de me trouver des vêtements…




Et toi ?
Avis sur le forum?
A ton avis, pourquoi je me suis inscrite ? Bon contexte, bon design’, bons admins, j’ai flashé sur le perso (Et David Tennant est en page d’accueil *-*)
T'as connu comment?
Merci Nexou’
Autre chose?
ici
Phrase du réglement
Validé par Pot de Miel~
Doubles-comptes
Nop    

© Kinotto/Nightmare de Libre-Graph.


Dernière édition par Chess Shire le Dim 16 Aoû - 16:19, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Identité du conte : La Belle (La Belle et la Bête)
Crédits : /
Avatar : Jenna Coleman
Messages : 318
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Chess' [Finiii] Sam 15 Aoû - 14:13

BIENVENUE! kya

Pour Tennant... x) William Hataway, notre membre la plus active (mais actuellement absente) a Tennant pour avatar, petite fangirl de Doctor Who et de Tennant, elle le joue avec Brio ^^ Je suis sûre qu'elle acceptera quelques RPs avec toi :3
Un Cheshire, bon sang on aura bientôt toute la bande de Wonderland c'est génial Cute
Donc pour le moment, tout me semble bon, ah si, petite remarque, pour ton pseudo, préfère un nom prénom tout de même même si tout le monde l'appelle Chess ouep Du genre Chess Chire /tousse/ Enfin tu vois l'idée Wink
Sinon, j'adore ta descri qui est top =D On ressent déjà bien le caractère de Chess alors je suis certaine que tu le jouera avec brio Dance

Bonne continuation pour ta fiche, n'hésite pas à me contacter en cas de problèmes ou de questions o/



Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Chess' [Finiii] Dim 16 Aoû - 13:00

Voilà, histoire terminée =)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Identité du conte : La Belle (La Belle et la Bête)
Crédits : /
Avatar : Jenna Coleman
Messages : 318
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Chess' [Finiii] Dim 16 Aoû - 13:25

Tout me paraît bon, à quelques détails près =3 (mwi sinon ça serait pas drôle ouep )

Premier détail, même à Wonderland, Chess pouvait passer de l'état Chat à Humain, qu'un détail et ça change pas forcément ton histoire, mais c'est juste pour que tu en prennes connaissance ^^
Deuxième détail, c'est à cause du Chat du Cheshire que le Lièvre de Mars est tombé dans Wonderland, donc il est aussi voir plus vieux que lui (me semble que ça doit faire quatre siècles, et si tu veux plus vieux que le Chapelier, ça doit être six/sept siècles ouep ) et Alice est arrivée vers la fin, vingt ans avant la Malédiction, donc le "trente ans après mon arrivée", ça, va falloir modifier Cute2

Sinon pour le reste, c'est top ^-^ Je te laisse modifier tout ça et mettre la phrase du règlement et je prendrai moi même le temps de te valider Wink



Revenir en haut Aller en bas


avatar

Identité du conte : La Belle (La Belle et la Bête)
Crédits : /
Avatar : Jenna Coleman
Messages : 318
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Chess' [Finiii] Dim 16 Aoû - 16:26





Félicitation!


Bienvenue parmi nous!

Et un Cheshire pour foutre le bordel partout, et un ~
Contente d'en voir un, et puis, n'a-t-il pas du charme notre petit Andrew Scott ? Jolie descri, jolie histoire, on voit que t'as déjà saisit le personnage, et c'est top, nous qui manquions de Rps Rolling Eyes (ouais on a un petit côté suicidaire par chez nous Hap )

Alors, les étapes suivantes, passages plus ou moins agréables que voila


→ épreuve obligatoire des bottins, pour tout et n'importe quoi...! Courage, ce n'est pas très long! Les avatars, pour éviter que l'on te choppe ton petit "Moriarty" /tousse/, les contes, au moins tu auras fais ta marque dans l'histoire, et enfin les métiers, on aura besoin de toi en ville (pas pour le moment Wink ) !

→ ensuite, tout ce qui est demandes de Rps, de liens, des fiches pour se retrouver dans tout ça, ou encore demander quelque part ou vivre... On a tous besoin d'un chez-soit dans la vie! Quoi qu'il en soit, tout cela, c'est par ici, demande le domaine des Liddell, tu pourras y faire quelques RPs flash-back on sait jamais. Et bien que ce soit long, on peut toujours s'amuser à ce moment!

→ et puis quelque chose d'important pour entretenir la vie du forum, viens voter aux Topsites, et enfin, viens Rp avec nous!

Yay

N'hésite pas à demander si tu as quoi que ce soit à savoir, et encore une fois, bienvenue!









codage par a modern myth. sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Willy, Haigha & Alan
Identité du conte : Aller, je vous laisse deviner.
Crédits : Kate Nolan
Avatar : Hugh Laurie
Messages : 64
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: Chess' [Finiii] Dim 23 Aoû - 23:03

Bon bah voilà, méchante co, j'ai même pas pu te dire bonjour et te souhaiter la bienvenue en sauvage et maintenant t'es déjà validé peuh

Bienvenue parmi nous le minou Yay et hâte de te voir en rp pour le lien de ton choix. Pour ce qui est d'Haigha je suis restée large dans l'histoire, en fait je n'ai jamais dis que c'était Cheshire qui l'avait envoyé à Wonderland, c'est juste que mon petit lapin hallucine sur une mystérieuse bête qui ronronne (qu'elle existe vraiment ou pas, qu'elle soit un chat ou non, ça je ne sais pas) mais je développerais tout ça dans ta fiche de lien que je vois déjà posté ^^



Ramble Clarence Kergoat
   
Shakespeare  Life's but a walking shadow, a poor player that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more. It is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing. | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chess' [Finiii]

Revenir en haut Aller en bas

Chess' [Finiii]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» What about playing chess?
» Promenade dangereuse(PV fleur enflamée)FINIII
» [RUDY] Lions des fils dorés. { Chess
» Rajout d'accessoire, voir refaire une signa (: [Finiii]
» Chess mate: Le fou et la reine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: PRÉSENTATIONS :: Présentations en cours-