AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Double-Compte : Kate Nolan - Jack Schenel
Identité du conte : Le Magicien d'Oz
Avatar : Matt Smith
Messages : 83
Date d'inscription : 18/06/2015

MessageSujet: Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau Sam 20 Juin - 16:28

Le  Magicien d'Oz
   
Les masques tombent


   

   
Nom complet
Eric Davros, mais tout le monde a depuis longtemps oublié son nom
   
Âge & anniversaire
né le 14 Avril, 36 ans
   
Sexe & Orientation sexuelle
M ; Hétérosexuel (pas "elle")
   
Libre ou en couple ? ;
Libre
   
Identité(s) de conte(s);
Le Magicien d'Oz (+1 secrète)
   
Groupe, métier & race
Pays d'Oz ; Dirigeant de ce dernier ; Humain de pure souche
   
Avatar
Matt Smith ( :keur: )
   

    Description

   Il existe certaines personnes ainsi que l'on ne peut ni apprécier ni détester. Ce genre de personnes qui vous ment aveuglément sans arrêt, encore et toujours, lâche et sans le moindre honneur qui peut pourtant se montrer plus sincère et touchant que n'importe quelle personne existant en ce monde.
Le Magicien d'Oz en fait partie.
Ce nom qui redonne de l'espoir à la plupart des âmes perdues, ce nom qui en fait trembler tellement et qui en sauve tant d'autres. Dieu, roi, dirigeant, juste et ouvert, mais combien savent qui il est réellement derrière le masque? Eric est lâche, oui, il fuis facilement et semble aussi mauvais qu'il est menteur. Mais si les choses s'arrêtaient là, tout serait trop simple. Car un homme reste un être humain, aussi détestable soit-il, et un humain a des remords et n'est jamais tout blanc ou tout noir. C'est d'ailleurs ainsi que notre Magicien voit la vie, chacun a sa chance, tout le monde a droit à une seconde chance, tout le monde peut changer aujourd'hui comme demain, et ce n'est pas parce que quelqu'un a effectué un crime des plus horrible qu'il mérite la mort. Peut-être est-ce de là que lui vient l'un de ses nombreux surnoms, "Le Juste"? Ainsi, si vous avez honte, si vous avez commis des choses qui feraient pâlir le plus solide des Moïns, lui vous tendra toujours les bras, vous offrira une seconde chance, vous aidant de son mieux tel qu'il l'a fait des centaines voir des milliers de fois par le passé. Il voit le bien chez chacun, comme il voit le mal au plus profond de votre être. Si vous pensez pouvoir passer à travers les mailles de son filet... Oubliez ça. Il choisit ses proches méticuleusement, plus ou moins inconsciemment mais chacun ont une raison bien particulière d'être à ses côtés.

Calculateur? Peut-être un peu. Mais nous dirons plutôt brillant. Car oui, pour en être arrivé jusqu'ici, il lui a bien fallut quelque chose à lui autre que de la chance à ce pauvre homme. Alors effectivement, il est brillant, intelligent, rusé, utilisez le terme que vous désirez, vous avez compris l'idée. Les mélanges douteux, la chimie, la mécanique... Tous ces domaines touchant de près ou de loin à la science n'ont aucuns secrets pour lui. Ou plutôt, si, justement au contraire, tout est tellement secret qu'il en apprend toujours plus chaque jour, et ce à une vitesse effarante. Curieux et passionné par nature, ce n'est pas rare de ne plus le revoir pendant des jours car il a la tête plongé dans ses breuvages et autres expériences. C'est d'ailleurs grâce à sa tête que la Cité d'Émeraude est aujourd'hui l'une des contrées les plus avancées technologiquement, mêlant voitures à vapeur quelque peu basiques voir rustres à d'autres systèmes ingénieux tels que les ascenseur, le tout consommant une toute autre énergie que l'électricité ou le pétrole.
Un génie je vous dit!
Bon, il faut tout de même avouer qu'il a tout de même des failles et qu'il n'est pas rare que ses inventions tombent en panne à une vitesse aussi phénoménale qu'elle s furent inventées, mais dans un monde aussi hostile que celui d'Oz, il était de toute façon impossible de réussir la citée parfaite.
Mais cette tête bien faite ne l'empêche pas de ne pas être dans cette catégorie "scientifique introverti", et de briser les règles de sorte à paraître jovial et toujours léger. Toujours rassurer son peuple, chouchouter son peuple, mentir à son peuple... Peut-être que ses mensonges cachent cette facette de sa personnalité, mais il ne fait aucuns doutes que le Magicien prend sa fonction très à coeur et tiens énormément à ceux qui lui ont offerts leur confiance pour les guider et les aider. Alors comme un père à son enfant, il sourirait gentiment, il lui tapoterait la tête, et lui dirait que tout va bien.
Comme tout bon parent, il mentirait.


Soyons honnête, Éric n'est certainement pas le plus moche des hommes que vous pourrez croiser en ce monde, et en tous les autres d'ailleurs. Oh, bien sûr, il n'est pas parfait, et par exemple un menton proéminent ou l'absence étrange de sourcils sur son front peut paraître étrange -je serais d'ailleurs même prête à parier que la disparition de ses sourcils est due à une potion qui lui a explosé au visage...!-, mais quelque part, il a du charme ce lâche des bas étages. Avec son regard pétillant, sa coupe de cheveux sortie d'on ne sait où et ce sourire enfantin qui illumine son visage presque quotidiennement, il pourrait en faire pâlir plus d'une. N'est-ce pas mesdames?
Ensuite, la corpulence est elle aussi particulièrement correcte. Il n'est pas des plus musclés mais assure une confortable prise, il n'est pas si fin non plus, et puis de toute façon, qui voudrait donc partager le corps d'un fieffé menteur?
Pas moi.

   


    Histoire
Vous savez, on a tendance à dire que tout bonne histoire commence par un "Il était une fois", tel un conte... Un conte de fée.
Mais certaines histoires n'ont rien d'extraordinaires, ce ne sont que des vies comme les autres, des personnes comme les autres, aucuns dragons, aucunes sorcières, uniquement... Un petit boulot, un moyen de survivre, ni maison, ni famille, ni proches. Ce genre de vie où l'on se contente simplement de se demander chaque jour si l'on pourra survivre au lendemain, souriant aux personnes qui nous font faces pour ne pas les inquiéter.
Et bien la vie d'Eric Davros était l'une de ces vies trop banales, si peu importante, mais pourtant, si pleine de surprise. Il avait toujours fait partie de ces personnes qui ne cessaient de bouger, qui vivaient leur vie au jour le jour sans se soucier du lendemain. Né en Angleterre en 1842 dans une petite famille qui faisait fortune dans le commerce avec les pays du "Nouveau Monde", et ce dans toutes sortes de produits, il fallut avouer qu'il ne manqua de rien dans son enfance. Une vie décente et un apprentissage conséquent, le jeune Eric se montra bien vite être un vrai petit génie qui, plus il en apprenait, plus il voulait en apprendre. Chaque sujet l'intéressait, littérature, art, science, et ce même si ce dernier sujet l'attirait plus que d'autres, il semblait réussir à apprendre tout ce qu'il désirait et avec une aisance surprenante.
Seulement vint un jour funeste où tout bascula, et où notre jeune homme ne put plus mener sa petite vie tranquille de cette manière, et à l'issue de ce jour sombre, il se retrouva seul, à la rue, sans plus rien que sa tête déjà bien remplie.
Alors commença une grande épopée, vivant d'arnaques et de jeux, embarquant un jour sur un navire direction la France, puis l'Amérique, voyageant de colonies en colonies jusqu'à ce qu'il ne puisse plus pousser sur ses jambes. Ce fut une longue période où le jeune homme apprit à se débrouiller par lui même, à devenir adroit et vif, à tromper nombre de personnes et à mentir comme personne, jusqu'à ce que ce dernier point devienne partie intégrande de sa personnalité. Puis, alors qu'il embarquait dans un train clandestinement, sa chance le quitta et il fut découvert. Il joua bien sûr de son intelligence et de ses jeux de passe-passe, mais comme tout clandestin, il craignait que cela ne signe là l'arrêt de son voyage. A moins que cela ne soit une fuite? Mais ses quelques talents ne passèrent pas inaperçus, et il apprit alors que les passagers de ce train étaient les membres d'une troupe de cirque ambulant. Funambules, dompteurs, clowns... Il y avait de tout et pour tous les goûts, et ce fut presque naturellement qu'Eric devint l'un d'entre eux.
Il continua donc sa route en compagnie cette fois d'hommes et de femmes qu'il apprit à connaître. Il voulait chaque jour en savoir plus sur leurs "tâches", que ce soit l'équilibriste ou le lanceur de couteaux, chaque détail chaque histoire lui paraissait passionnante, et faire partie de ce cirque fut là l'une des plus belles et enrichissantes expériences qu'il n'ait jamais eut. Ouest, Est, Nord, Sud... Il fallut bien qu'un jour il arriva au Texas, et ce fut là que l'Histoire commença.

Tout le monde la connaît, un charlatan qui se fait passer pour un Magicien arrive au Pays d'Oz par Mongolfière depuis le Texas, mais il faut dire que la véritable Histoire est légèrement plus complexe que cela.
Depuis quelques temps, notre Magicien se sentait quelque peu oppressé dans la troupe. Oh, bien sûr, il les appréciait toujours autant, mais les restrictions budgétaires et la menace constante de se faire "gracier" par le gérant commençait à lui peser, à lui, comme à tous les autres artistes qui l'entouraient. Alors lorsqu'ils arrivèrent au Texas suite à la commande d'un riche bourgeois qui venait exhiber ses terres et ses richesses, il fallut bien que tout cela explose. Ce fut l'occasion parfaite! Ce dit bourgeois leur avait demandé de faire leur spectacle sur son navire, et une fois terminé, tout le monde était convié à un grand buffet sur la terre ferme, près de la mer. Après cela, il n'y aurait plus personne près de l'engin, sauf bien évidemment les quelques gardes qui garderaient cette petite merveille, mais cela n'était pas un problème: quelques fumigènes, des gaz, et le voilà débarrassé des derniers gêneurs. Et à ce moment précis, il pourrait s'introduire sur le navire et lever l'ancre vers de nouveaux horizons. Un plan parfait, peut-être un peu simple, mais c'est là où résidait toute sa perfection. Et tout se déroula comme il l'avait prévu. A une exception près: la tempête prévue ce jour-ci fut bien plus brutale que tout ce qu'il aurait put imaginer, et au lieu de quitter l'Amérique le coeur léger, ce fut en se battant contre un Océan déchaîné qu'il dut partir loin des terres.
Et un homme seul contre la nature au sommet de sa puissance... Il n'eut pas la moindre chance.

Il se réveilla le lendemain... Ou quelques jours plus tard, voir même des semaines, il n'en n'avait aucune idées. Quoi qu'il en fut, il se réveilla difficilement le lendemain, une horrible migraine lui sciant le crâne. Il avait dut perdre connaissance en tapant contre quelque chose, mais le plus important était là: lui-même, et le navire. Son navire. Un réveil difficile qui se passa au large d'une côte on ne peut plus normale. Il ne comprit bien évidemment pas tout d'abord qu'il n'était plus prêt des berges de l'Amérique, voir même de ce monde d'où il était originaire, alors lorsqu'il descendit sur la terre ferme, ce fut un rire franc et sonore qui retentit le long de la dune de sable: il était en vie! Il avait réussi à sortir de cette spirale dans laquelle il s'était enfermé, et à présent, pouvait à nouveau reprendre sa course, un navire dans la poche!
Seulement, cette euphorie ne dura pas longtemps, et lorsqu'il croisa dans les bois une femme étrangement vêtue qui le regarda la crainte dans les yeux, il dut bien admettre qu'il n'était pas tout à fait... Là où il l'avait escompté.
Et ce fut la première fois que sa chance l'abandonna.
S'en suivit quelques péripéties, notamment le fait d'avoir été capturé par la Garde Royale de quelque pays où il se trouvait, avoir faillit passer à la potence avant de réussir à s'en sortir de justesse, et lorsqu'il tenta après plusieurs jours de retrouver son navire, il découvrit alors que ce dernier lui fut volé. Agréable surprise n'est-ce pas? Il chercha ce dernier pendant près de deux mois, tentant de s'adapter aux us et coutumes de ce tout nouveau monde, en apprenant toujours plus sur les dangers et les merveilles qui le parcouraient avec toujours plus de curiosité. Et au terme de cette nouvelle recherche, il retrouva enfin son bien précédemment volé. Il lui fallut faire preuve d'originalité et d'intelligence pour le reprendre aux mains des pirates qui le lui avaient confisqué, et il n'y arriva d'ailleurs pas seul. Mais quand l'on sait mentir, il n'est pas compliqué de s'attirer des alliés. Et une fois son cher navire retrouvé, il reprit alors la vie qu'il avait eut jusqu'à cette funeste nuit de tempête, mais cette fois avec un but en tête: retrouver son monde.

Il travailla jour et nuit, enfermé dans son bureau et souvent sans même dormir. Certains membres de son "équipage" le prirent pour un fou, et les rares fois où il sortait il semblait de plus en plus affaibli, mais au bout de quelques mois, il sembla trouver une solution acceptable et sorti enfin de son isolement dans lequel il s'était cloitré. Ce fut alors une période de fêtes, bien plus douce, plus agréable, après tout, sa théorie était simple: si une tempête l'avait amenée ici, une tempête le ramènerai chez lui. Seulement une ombre vint alors se profiler sur son plan qui se concrétisait de jour en jour, quelque chose qu'il n'avait certainement pas prévu: l'Amour. Il ne voulut tout d'abord pas y croire, ce n'était qu'une fille, une amourette de passage, impossible qu'elle le gène plus que cela, mais au fil de leurs rencontres et de leurs aventures, il ne put cacher l'évidence même, celle là même qui lui faisait douter de son choix de rentrer chez lui.
En valait-elle vraiment la peine? N'était-il pas bien là? Lui qui avait tant cherché à fuir, pourquoi ne s'était-il pas réjouit de ces nouveaux horizons qui s'offraient à lui au lieu de chercher à retrouver sa prison?
Alors il renonça, à quelques jours du Jour J, il laissa tout tomber, abandonna tout ce pour quoi il avait travaillé des jours et des nuits sans même prendre du repos, pour une seule raison: pour elle.

Mais une nouvelle fois, sa chance l'abandonna.
Et cette fois, le soir même de la tempête, Eric resta enfermé pour une obscure raison dans la calle du navire, ne pouvant sortir comme si une force étrange bloquait la porte. Et malgré tous ses cris, ses efforts et ses bleus, personne n'entendit sa voix qui se perdit dans le grondement du ciel et le fracas de la mer.

Et cette fois, il atterrit au Pays d'Oz.
Cette fois, il reconnu les côtes qui lui étaient si étrangères, et cette fois, ce ne fut pas par un rire que commença cette aventure.

Ensuite, tout le monde connaît l'histoire. Un monde encore plus différent que celui qu'il avait laissé derrière lui, un pauvre homme perdu qui jouait de ses dons pour impressionner le peuple, "Le Magicien" porté en triomphe suite à la fin de la guerre menée par lui-même, et un homme tout à fait banal à présent dirigeant de l'un des pays les plus grands de tous les mondes magiques.
A présent aux commandes d'un si grand territoire, il ne put partir comme ça pour rejoindre une jeune et jolie jeune fille qui avait fait battre son coeur autrefois. Et il dut alors choisir entre amour et pouvoir. Et comme beaucoup avant lui, ce fut le pouvoir qui l'emporta, et cette fois, avec un tout nouvel amour: celui pour son peuple tout juste sorti de la misère et qui, pourtant, avait toujours porté haut l'espoir d'une vie meilleure. Et une vie meilleur, c'est ce qu'il leur offrit. Mettant ses connaissances au service du peuple, c'est ainsi que la Cité d'Emeraude devint une véritable galerie à voyager dans le temps, là où les voitures à vapeur côtoyaient les charrettes du Moyen-Âge ou où les ascenseurs aidaient les plus démunis aux côtés d'autres télégrammes, le tout usant d'une toute nouvelle source d'énergie, bien différente de l'électricité. Car bien que le Magicien soit proche du peuple et accorde audience à qui en a besoin, il n'en reste pas moins un lâche qui crains qu'on ne découvre qu'il n'a rien de magique, et qui se cache derrière moult masques diverses et variés.
Et ce, toute la bonne volonté du monde ne pourrait rien face à un menteur usurpateur.
   

   

    Et toi ?
Avis sur le forum?
Il est tip-top Cute
   
T'as connu comment?
/tousse/
   
Autre chose?
J'ai tué la première case...
   
Phrase du réglement
VALIDE PAR KATE NOLAN
   
Doubles-comptes
ici    
   

    © Kinotto/Nightmare de Libre-Graph.
   


Bonjou
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Willy, Haigha & Alan
Identité du conte : Aller, je vous laisse deviner.
Crédits : Kate Nolan
Avatar : Hugh Laurie
Messages : 64
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau Sam 20 Juin - 16:39

J'ai ranimé ta première case, si tu n'aime pas je la retue ouep

Re bienvenue Yay



Ramble Clarence Kergoat
   
Shakespeare  Life's but a walking shadow, a poor player that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more. It is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing. | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Kate Nolan - Jack Schenel
Identité du conte : Le Magicien d'Oz
Avatar : Matt Smith
Messages : 83
Date d'inscription : 18/06/2015

MessageSujet: Re: Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau Sam 20 Juin - 18:30

Nan elle est très bien comme ça, merci Hug
(sinon c'est cool de poster une prez' une semaine avant des exams, j'aurais bien le temps de la faire Hap )
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Identité du conte : La Belle (La Belle et la Bête)
Crédits : /
Avatar : Jenna Coleman
Messages : 318
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau Mer 8 Juil - 15:27

Terminée Yay
Je vous laisse valider ça mes petits Staffiens et bon courage pour lire le tout ;D



Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Willy, Haigha & Alan
Identité du conte : Aller, je vous laisse deviner.
Crédits : Kate Nolan
Avatar : Hugh Laurie
Messages : 64
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau Mer 8 Juil - 18:14





Félicitation!


Bienvenue parmi nous!

Hello Magicien Yay Des mésaventures en veux-tu en voilà et une mystérieuse copine qu'on aimerais bien connaitre suite au prochain épisode ? Mwa je me permettrais juste de faire remarquer que les système à vapeurs bah... c'est plus archaïque que l'électricité mais bon, faut faire avec les moyens du bord x)

Alors, les étapes suivantes, passages plus ou moins agréables que voila


→ épreuve obligatoire des bottins, pour tout et n'importe quoi...! Courage, ce n'est pas très long! Les avatars, pour éviter que l'on te choppe ton joli minois, les contes, au moins tu auras fais ta marque dans l'histoire, et enfin les métiers, on aura besoin de toi en ville!

→ ensuite, tout ce qui est demandes de Rps, de liens, des fiches pour se retrouver dans tout ça, ou encore demander quelque part ou vivre... On a tous besoin d'un chez-soit dans la vie! Quoi qu'il en soit, tout cela, c'est par ici (et oui encore des codes, allez courage!). Et bien que ce soit long, on peut toujours s'amuser à ce moment!

→ et puis quelque chose d'important pour entretenir la vie du forum, viens voter aux Topsites, et enfin, viens Rp avec nous!
Les RPs commenceront à dix inscrits!


Yay

N'hésite pas à vendre ton âme à Will//ZBRAF// continue à faire ce que tu fais d'habitude
Et fait des rps !









codage par a modern myth. sur Libre Graph'



Ramble Clarence Kergoat
   
Shakespeare  Life's but a walking shadow, a poor player that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more. It is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing. | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau

Revenir en haut Aller en bas

Nous courrons loin, loin, jusqu'aux pieds des colines d'un monde nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [MISSION - terminée] « Seul ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin, sauront jusqu'où il est possible d'aller. »
» Zoé et June -Seuls ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin sauront jusqu'où il est possible d'aller.
» Quand la musique nous transporte plus loin que prévu [Feat Lexie] |RP Flash Back| [Abandonné]
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Promenons-nous dans les bois, jusqu'à ce que le lutin y soit... [PNJ Enlil ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: PRÉSENTATIONS :: Présentations validées-