AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Une journée comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Double-Compte : Haigha, Alan & Clarky
Identité du conte : Héros des trois feuilles du serpent & diable aux cheveux d'or
Crédits : vava (Kate Nolan)
Avatar : David Tennant
Messages : 391
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Une journée comme les autres Sam 30 Mai - 0:15


 
Une journée comme les autres
Place des Trois Frères ◈ Jour 1
 
 
William & Jack
Tip, top. D'un côté puis de l'autre Will tapota les extrémités de sa cigarette sur son paquet, tip, top, avant de la glisser entre ses dents et de sortir son briquet. Il couvrit la flamme le temps d'allumer son petit bâton de poison et apprécia la chaleur du feu contre sa paume. Le bon vieux rituel du fumeur en retard pour sa première dose du jour, bien qu'à priori il devait en être à la cinquième. Il tira une bouffée, souffla un nuage de fumée grise qui le suivit en trainée malodorante alors qu'il avançait à grand pas vers la place, Jack sur les talons. Encore une bouffée et il se sentait déjà plus détendu. Il tourna à l'angle de la rue, débouchant sur la place encore surpeuplées d'habitants en week-end. Sitôt que les premiers promeneurs apparurent, le chroniqueur ralentit le pas, se calant de son mieux sur la foulée du vendeur de thé et afficha un large sourire.

— Alors, où veux-tu m'emmener cette fois ? s'enquit-il d'un ton intéressé. La Souche ? Il lâcha un soupir. Je vais encore devoir attendre des heures pendant que tu fais ton service. J'espère que Cherry à apporté quelque chose à lire. Il prit un nouvelle bouffée de fumée avec un air songeur. Je suppose que c'est là que tu va faire ta fête non ? Il chassa un peu de cendre d'un geste expert. Je crois que je demande ça à chaque fois, mais ce n'est pas un peu petit ? et se gratta un sourcil du coin de l'ongle. Pas qu'on ait jamais fait pire hein ! S'arrêtant lorsqu'il tourna la tête vers son auditeur. Non, il y a de la place dans ton café. Avant de regarder une nouvelle fois la route. C'est juste que depuis le temps que tu les faits tu aurais peut-être pu demander à Madame la Maire de te prêter les clefs de la salle des fêtes. Il fronça un sourcil. On à une salle des fêtes ? Tourna à demi la tête tout en faisant une moue curieuse. Je crois que oui, j'ai déjà dut en parler, mais je n'ai jamais fait attention. Oui c'est ça ! Il hocha la tête avant de regarder Jack puis la route pour éviter de percuter un groupe de passants. J'ai dut en parler la fois où il y avait ce concours idiot là... non, c'était une foire. Quelque chose du genre. Avec des citrouilles je crois et quelqu'un est tombé dedans. Il sourit encore, l'air de se remémorer la scène avant de chasser cette idée en secouant la tête. Non, je dois confondre, mais je suis sûr qu'on à une salle des fêtes. Par contre va savoir si elle est plus grande que la Souche, là j'avoue que j'ai doute. Oh ! s'exclama-t-il prit d'une soudaine illumination. La plage ! C'est là qu'il faudrait que j'aille. Quoique non, on est Dimanche il risque d'y avoir du monde et il ne fait pas très chaud. Il tira encore une bouffée, laissant échapper la fumée moins vite cette fois. Qu'est-ce qu'il y a déjà sur la Place ? L’Antiquaire ? Bof. Le cinéma ? Il y a des films bien en ce moment ? J'ai bien envie d'aller au cinéma tiens. Enfin remarque j'ai aussi des réparations qui m'attendent à la RNB, un bloc de mixage son que j'essaye d'améliorer. Je ne suis pas loin, mais il manque comme une résistance pour réguler le courant, ça fait toujours tout disjoncter et je n'arrive pas à trouver les bons ohms. Il faudrait que j'en rachète d'ailleurs. Des résistance, et un loquet. Encore faut-il trouver. Mais c'est vrai.

Il s'arrêta soudain pour faire face au livreur de thé avec un sourire tandis que ses doigts s'agitaient frénétiquement contre les bords de sa cigarette.

— Où veux-tu m'emmener ?
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ musique de Radical Face


All the world is a stage, and all the men and women merely players; They have their exits and their entrances, and one man in his time plays many parts. •• Shakespeare


amaaranth ♫♪
William Hataway

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Kate-Nolan
Identité du conte : Chapelier Fou
Crédits : AMAARANTH (signature)
Avatar : Matt Bomer
Messages : 231
Date d'inscription : 07/03/2015

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres Jeu 11 Juin - 21:55



   
Une journée comme les autres
William x Jack

   

Le serveur suivait le cœur léger son vieil ami, les mains dans les poches, vaquant d'un air nonchalant le sourire aux lèvres. L'animateur qu'il suivait docilement était reparti dans ses bons moments, ce qui était plutôt bienvenue par ailleurs, enchainant les sujets d'une façon si rapide que lui-même aurait put la lui envier. Mais côté extravagance, il avait de la marge avant de ne serait-ce que se sentir menacé par celle de William.
Le regard parcourant les différentes boutiques qui parsemaient leur chemin, son attention fut cependant captée par son interlocuteur alors qu'il parlait de son petit bijoux, la prunelle de ses yeux, son bien aimé salon de thé. Immédiatement, une lueur passionnée illumina son regard alors qu'il ouvrait la bouche pour s'apprêter à répondre, comme d'habitude lorsque l'on abordait un sujet qui piquait son attention, mais cette fois, le brun ne lui laissa pas le temps de s'exprimer et continua sur sa lancée en changeant bien vite de sujet, ce qui arracha une légère grimace au jeune homme.
La Souche pouvait effectivement accueillir tant de personnes, oh, certes, toute la ville ne réussirait à rentrer, n'exagérons rien, mais malgré le fait que cela semble bien petit -surtout de l'extérieur- c'était presque... Plus grand à l'intérieur. Après tout, au départ, Jack avait voulu faire de cette petite bâtisse un restaurant qui chaque soir serait secoué par les octaves, accords et autres preceptes de musiciens que de jeunes artistes en herbes joueraient. Des gestes passionnés, le regard totalement pris par leur art, être "seul" sur une scène avec son instrument... Et sortir de ce monde qu'une fois la pièce terminée pour se rendre alors compte d'être le centre de l'attention, mais surtout, que tous ces applaudissements vous étaient destinés... C'était tout simplement grisant!
Le sourire que portait actuellement le serveur s'élargit légèrement, alors que ses doigts dans ses poches s'agitèrent lentement, jouant quelque mélodie silencieuse alors que d'agréables "souvenirs" lui revenaient en mémoire. Toutes ces fois qu'il s'était assis à un piano, faisant craquer ses doigts avant de se lancer dans une mélodie des plus entraînantes, toutes ces félicitations par la suite, mais surtout, toutes ces personnes qui s'étaient mises à danser sur ses modestes notes, cela lui semblait si lointain...! Oui, lointain, mais à quel point?
Alors que le cerveau du pianiste s'activait à tenter de retrouver quelle était précisément la dernière fois où il avait joué de cet instrument qui le passionnait, William réitéra sa question de départ en lui demandant où le serveur comptait l'emmener.
Il s'apprêta à lui répondre jusqu'à ce qu'une délicate odeur ne vienne lui titiller les narines, puis, baissant le regard pour identifier cette senteur qui lui était bien familière, il remarqua que l'autre venait d'allumer l'une de ces cigarettes, et ses doigts nerveux trahissaient là son excitation. Prenant alors une profonde mais discrète respiration, son sourire s'élargit un peu alors qu'il avisa le baton d'un air amusé, lâchant un simple: "Alors, on propose pas?" avant d'hausser les épaules, et de fourrer un peu plus profondément ses mains dans les poches de sa veste.

Où est-ce qu'il comptait aller...? En voila une bonne question! Non, plus sérieusement, est-ce qu'il y avait réfléchis? Et bien, plus ou moins, à vrai dire, plutôt moins... Légèrement, peut-être... Une seconde. Ou un peu moins. Enfin, vous avez compris l'idée. Le cinéma donc... Pourquoi pas, mais il lui semblait avoir déjà vu les films à l'affiche, mais il devait y avoir tant de choses à faire! Ils n'allaient pas rester assis dans une salle noire sans même rien à se mettre sous la dent, ou, rien de comestible du moins.

-Et bien... soupira Jack en se grattant le menton d'une main, remarquant alors qu'il avait oublié de se raser ce matin... L'effet de l'accumulation de nuits blanches sûrement. Je ne sais pas trop. On pourrait aller dans une librairie, voir les dernières sorties, ou la bibliothèque, toujours intéressant de faire le point! Il sortit les mains de ses poches pour croiser ses bras derrière la tête, en profitant pour s'étirer avant de reprendre. Non, et puis faut un peu faire bouger ces pauvres endroits abandonnés, personne n'y passe! Sinon j'ai vu que vers la plage il y a un petit Fish and Chips, tu connais? Je crois pas que j'y soit encore allé, t'en as parlé d'ailleurs tu te souviens? Autrement tu peux venir me conseiller pour les musiques de ma prochaine petite fête. Bon, on devra passer par la Souche et Cherry y sera sûrement, ah! D'ailleurs, tu te trompes pour les services! Moi, je reste au bar! Ca sert à cela d'avoir quelques jolies filles à son service, toujours très agréable...!

Un sourire en coin étira ses lèvres alors qu'il jeta un regard en biais à l'homme à ses côtés, après réflexion, cela le surprenait toujours de voir que sa petite protégée et cet homme pouvaient bein s'entendre... Ou plus précisément, que William puisse s'entendre avec elle, non pas qu'il doute de la jeune blonde qui servait dans son café, mais plutôt des quelques tendances plutôt renfermées qu'avait le chroniqueur dans certaines situations. Nan parce qu'il fallait avouer que quelques fois... Il n'était pas vraiment le plus délicat des gentlemen.

-Tu pourras lui parler un peu, et puis peut-être que je pourrai jouer quelques morceaux. Je t'ai déjà emmené dans mon antre? Pas ma chambre, non ça c'est... Même pas la peine d'en parler, tu sais, la pièce avec le piano?

Ah, ce piano... C'était d'ailleurs impressionnant le nombre de personnes qui se demandait comment il avait put un jour faire rentrer son piano dans cette pièce, certes vaste, mais dont l'entrée était bien trop étroite pour y passer n'importe quel instrument. Mais ça, cela relevait du secret professionnel!
   

made by lizzou – icons & gif by tumblr


Mad Hatter
Unfortunately, in some parts of the country, some kids are taught at an early age that being different is somehow bad or wrong or worthy of ridicule.
Matt Bomer
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Haigha, Alan & Clarky
Identité du conte : Héros des trois feuilles du serpent & diable aux cheveux d'or
Crédits : vava (Kate Nolan)
Avatar : David Tennant
Messages : 391
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres Ven 19 Juin - 23:33


 
Une journée comme les autres
Place des Trois Frères ◈ Jour 1
 
 
William & Jack
Le serveur ouvrit la bouche pour répondre, hélas, aucun son n'en sortit. Au lieu d'un interlocuteur, Will se retrouva en face d'un énergumène qui préférait humer l'air que lui répondre. Autant dire que plus d'un millimètre de sa cigarette partit en fumée lorsqu'il en inspira autant qu'il le pouvait pour conserver sa patience. Il avait l'habitude de ce genre de "distractions" de la part Jack, mais il ne les appréciait pas pour autant. Ce ne fut qu'au bout de quelques interminables secondes que l'autre lâcha une phrase qui ne lui valut qu'un regard noir et vaguement interrogateur de la part du chroniqueur. Proposer quoi ? Une cigarette ? Le vendeur de thé avait dut fumer quelque chose de bien plus carabiné pour s'aventurer dans ce genre de négociations.

— Et combien tu m'en donne ? répondit le maigrichon avec un sourire en coin.

Quoi qu'il proposait le prix réel pour ce genre de cadeaux aurait sans doutes été au-dessus de ses moyens. Will jeta un regard vaguement intéressée au serveur, ayant largement le temps de piétiner sur place au point de se décaler d'un bon mètre de son point d'origine, tandis que Jack réfléchissait, le nez en l'air. Heureusement, cette fois, il perdit moins de temps avant de répondre, hasardant quelques idées avec la lenteur d'un escargot. Librairie, bibliothèque... Rien de bien alléchant.

Faisant tomber de la cendre sur le trottoir et rajustant sa veste sur ses épaules de quelques gestes saccadés, Will esquissa un sourire alors que Jack parlait de ses serveuses. Il fallait reconnaitre que l'homme savait les choisir. Du moins, à condition d'avoir les mêmes goûts. Le chroniqueur prit le temps de se remettre en tête toutes les propositions du serveur avant d'enchainer les réponses de sa même allure nerveuse.

— Sans moi pour les livres. Il fait trop beau pour ça et je n'ai pas envie de respirer de la poussière aujourd'hui. Naturellement il tira une bouffée de fumée qui vibra en rythme avec la suite de ses paroles. Mais si tu les trouves abandonnés tu n'as qu'à y ouvrir des cafés. Il y aura du monde et j'aurais une raison pour y aller. Le Fish and Chips je connais, merci, mais j'ai déjà mangé et je n'ai pas envie de mourir jeune. Choisir la musique c'est une bonne idée, même si ce n'est pas le jour où je le fais d'habitude. Je dois avoir quelques disques de playlists pour la radio, je peux t'en donner un à condition que tu ai envie qu'on entende les mêmes morceaux que ceux de la semaine dernière. Pour ce qui est de la cave je te dirais la même chose que pour la bibliothèque et je préférerai de me changer les idées.

Il aurait pu faire un commentaire sur la fameuse chambre du serveur, mais à en croire ce que Cherry en disait, il valait mieux ne pas y penser. Du désordre à perte de vue, sans la moindre once d'ordre, tout à fait inimaginable.

— Donc, reprit Will en recommençant à marcher. Ni bibliothèque, ni librairie, ni plage... Cela nous laisse... Hmm je sais ! J'ai entendu parler de quelqu'un qui avait ouvert une nouvelle boutique du côté du port, je m'étais dit qu'il fallait que j'aille voir à quoi cela ressemblait. Sinon on peut aller faire du bénévolat à l'hôpital, comme ça tu n'auras plus de raison de me traiter d'asocial.

Programme assez peu alléchant certes, mais penser que William n'avait que cela en tête aurait été bien mal le connaitre. Car la fameuse boutique à laquelle il pensait était en réalité l'ancienne maison d'un accidenté de la route sur lequel il aurait bien aimé faire quelques recherches et, quoi de mieux lorsque l'on se trouvait devant un bâtiments fermés, qu'un professionnel de l'entrée par la fenêtre. Quand au bénévolat il n'était pas très difficile de savoir qu'un mot pareil ne se trouvait pas naturellement dans le vocabulaire du maigrichon. Cela valait tout de même la peine d'essayer.

— Enfin... si tu préfère éviter les surprises on peut toujours aller à la Souche pour parler et s'occuper de la musique.
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ musique de Radical Face


All the world is a stage, and all the men and women merely players; They have their exits and their entrances, and one man in his time plays many parts. •• Shakespeare


amaaranth ♫♪
William Hataway

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Kate-Nolan
Identité du conte : Chapelier Fou
Crédits : AMAARANTH (signature)
Avatar : Matt Bomer
Messages : 231
Date d'inscription : 07/03/2015

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres Lun 22 Juin - 19:05



   
Une journée comme les autres
William x Jack

   

Jack haussa un sourcil peu surpris lorsque le chroniqueur lui demanda combien il lui en donnait... Quelle surprise! Un sourire en coin accompagna son haussement d'épaule alors qu'il lâcha un léger soupir. Heureusement qu'il ne demandait pas cela sérieusement, non car si à chaque fois qu'il lui demandait quelque chose contre une contrepartie... Il devrait être fauché au jour d'aujourd'hui!
Mais n'était-ce pas, après réflexion, ce que l’échevelé lui demandait à chaque service rendu? Un rapace, un grip-sou diraient certains, mais à vrai dire, c'était loin d'être un problème, et puis, c'était simplement son côté "homme d'affaire" qui ressortait comme on disait? Quelque chose qui aurait tôt fait d'attirer les femmes, mais William et les femmes... C'était une toute autre histoire! D'ailleurs, en y songeant quelques instants, le serveur se rendit qu'il n'avait jamais vu son ami avec une quelconque femme, enfin, engagé dans une relation avec une femme. Ni avec un homme d'ailleurs. Il devait avoir une... Allez savoir, une réticence à l'engagement, ou peut-être même qu'il était déjà "marié" à sa chère radio? Bonne idée tiens! William Hataway et sa radio, inséparables! Mais pour ce genre de chose, on pouvait parfaitement faire la même comparaison entre lui et son café...

Puis l'homme commenta ses propositions, les écartant les unes après les autres avec son habituel humour légèrement noir, acceptant uniquement d'aller choisir les musiques à la Souche. Peut-être que la jolie blonde qui y passait le plus clair de son temps était l'un des arguments qui l'avaient poussé à dire oui? Qui sait?
Jack esquissa un sourire à cette idée, mais continua d'écouter les critiques du brun jusqu'à ce qu'il ait terminé. Mais une fois que ce fut fait, il récapitula en lui proposant deux nouveaux endroits, dont le dernier était des plus... étranges. Jack fronça un sourcil en esquissant une moue songeuse avant qu'il n'enchaine, répondant à son interlocuteur alors que son regard parcourait les boutiques de la rue où ils se trouvaient.

-L'hôpital? Tu parles d'une occupation...! Non, franchement, si tu veux aller à l'hôpital, autant que ce soit pour faire un petit coucou à... J'y connais quelqu'un, un chirurgien je te l'ai déjà dit? Il est hilarant lorsqu'il sort de ses gonds! Remarque, tu le connais peut-être... Bon, passons, là n'est pas le sujet!

Le serveur s'étira une nouvelle fois puis reprit avec un sourire:

-Allez, va pour la boutique! C'est vrai que, après réflexion, j'ai beau connaître du monde je suis plutôt vieilles habitudes donc je vais rarement dans les nouveaux coins.

Il lâcha un soupir amusé en secouant légèrement la tête, puis accéléra le pas pour revenir au niveau du chroniqueur avant d'enchainer avec un déluge de question:

-Et sinon cette boutique... C'est quoi? Tu connais quelqu'un qui y travaille? Elle a ouvert il y a longtemps ? Y a une raison à ce que tu me proposes d'y aller? On te doit des sous peut-être... Ou sinon ! C'est que tu as des vues sur quelqu'un de là-bas!

Mais oui bien sûr...!
Evidemment, Jack se doutait parfaitement que ce n'était pas le cas, après tout, ce n'était pas des années de célibat qui allaient se terminer ainsi. Mais quitte à passer le temps, autant que cela soit en tapant sur les nerfs de son accompagnateur.

   

made by lizzou – icons & gif by tumblr


Mad Hatter
Unfortunately, in some parts of the country, some kids are taught at an early age that being different is somehow bad or wrong or worthy of ridicule.
Matt Bomer
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Haigha, Alan & Clarky
Identité du conte : Héros des trois feuilles du serpent & diable aux cheveux d'or
Crédits : vava (Kate Nolan)
Avatar : David Tennant
Messages : 391
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres Ven 26 Juin - 0:36


 
Une journée comme les autres
Place des Trois Frères ◈ Jour 1
 
 
William & Jack
Une légère grimace tordit la bouche du chroniqueur lorsque Jack refusa d'aller à l'hôpital. Dommage, le maigrichon avait entendu dire que c'était journée des sorties pour les déséquilibrés du dernier étage, une occasion unique d'aller faire le tour des fous furieux pour récolter quelques données sur leur passé et en profiter pour provoquer quelques dégâts dignes de figurer à l'antenne. Non, bien sûr, ce n'était que des blagues. William n'était pas du tout de ce genre de personnes qui créaient des informations lorsqu'elles font défaut, ce n'était pas non plus le genre à semer le désordre, il était bien trop régulier et à cheval sur les règles pour cela. Bien entendu.

Jack enchaina presque aussitôt, s'embarquant comme d'habitude dans des sujets sans aucun rapport avec la conversation. Heureusement, il se rattrapa vite, ne laissant pas le temps au chroniqueur de tirer plus d'une bouffée de fumée qui ne tarda pas à sortir de ses pensées en affichant un fin sourire. Il était partant pour le fameux "magasin" ? Une excellente nouvelle. Négligemment, Will jeta sa cigarette et l'écrasa du pieds.

— Très bien, c'est partie, mais avant je voudrais passer voir quelque chose pas très loin, si ça ne te dérange pas de faire un détour.


De toute façon, qu'il soit d'accord ou non, le maigrichon avait déjà tourné au coin de la rue pour sa destination inconnue. Il ne tarda pas à se faire rattraper par un Jack Schenel terriblement enthousiaste qui lui lança une pluie de question, lui faisant bien vite regretter d'avoir jeté sa cigarette. D'autant plus lorsqu'il entendit la dernière.

— Ne raconte donc pas n'importe quoi et arrête de me poser autant de questions. Tu verras bien quand on y sera.


Sans plus accorder aucune attention à son voisin, Will s'engagea avec détermination dans la première rue venue partait dans la direction d'une maison familière. Il n'y avait, pas très loin, la maison d'un certain journaliste à qui le chroniqueur n'avait pas rendu visite depuis bien trop longtemps. Jack ne tarderait sans doute pas à comprendre où on l'emmenait, mais cela n'avait pas beaucoup d'importance. Glissant la main dans une autre de ses poches, William sortit un paquet de chewing-gum et en mit un entre ses dents pour commencer à le ramollir.
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ musique de Radical Face


All the world is a stage, and all the men and women merely players; They have their exits and their entrances, and one man in his time plays many parts. •• Shakespeare


amaaranth ♫♪
William Hataway

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Double-Compte : Kate-Nolan
Identité du conte : Chapelier Fou
Crédits : AMAARANTH (signature)
Avatar : Matt Bomer
Messages : 231
Date d'inscription : 07/03/2015

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres Sam 15 Aoû - 13:30



   
Une journée comme les autres
William x Jack

   

Jack haussa un sourcil alors que le chroniqueur lui parlait de faire un détour, se demandant de quoi voulait bien parler le brun. Après tout, il n'y avait tout de même pas tant de raisons de vouloir faire un détour... Si? Non, il devait bien pouvoir trouver, il le connaissait tout de même, ce vieux William depuis toutes ces années...! Alors, dettes, peut-être, dettes de services, de sous, d'infos, ah, et bien pêche aux infos sinon. Jack était bien placé pour savoir qu'en ce moment, la vie tranquille à Brant l'était peut-être un peu trop, et pour ce qui était de personnes telles que le chroniqueur qui vivaient de ces ragots et potins, de ces informations de dernière minute, de ces exclusivités qui faisait vibrer tous ses auditeurs, les temps devaient être dûr. Enfin, de son côté, tant que les hommes vivraient, il n'y avait pas de doute qu'il ne connaitrait pas la faillite.

Alors qu'il se préparait à répondre à la proposition de son ami, ce dernier n'attendit pas sa réponse avant de tourner dans une autre rue, laissant au serveur derrière lui le choix de le suivre, ou pas. Que de bonté...! Jack lâcha un léger soupir amusé en levant les yeux au ciel tout en haussant les épaules, lâchant simplement un "Et bien, je pense que je vais te suivre alors! Merci de m'avoir laissé le choix, c'est tellement généreux de ta part!", alors que le chroniqueur avait déjà pris une avance considérable sur le serveur.
En quelques grandes enjambées, Jack rattrapa ce dernier, pile lorsque l'autre lui disait de se taire et d'attendre. Une surprise donc? Et bien, il demandait à voir! Après tout, il y avait beaucoup de choses qui pouvaient intéresser quelqu'un comme lui, et en tant que bon patron de café, tout et n'importe quoi régalait sa soif de connaissance.

-Et bien et bien, tu me donnes envie ! J'ai hâte de voir ce qui te prend aussi soudainement!

   

made by lizzou – icons & gif by tumblr


Mad Hatter
Unfortunately, in some parts of the country, some kids are taught at an early age that being different is somehow bad or wrong or worthy of ridicule.
Matt Bomer
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres

Revenir en haut Aller en bas

Une journée comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: CENTRE :: Place des Trois Frères-